Département
Groupe politique
Vote du 12 avril
Les positions ont été remplacées par les intentions de vote qui auraient été prises en compte en cas de scrutin public.
Diffusez l'adresse et faites-nous connaitre :

Fermer cette fenêtre

Vote

Interpellez votre sénateur

Si vous n'êtes pas grand électeur, contactez plutôt vos élus locaux en cliquant ici.
Vous êtes élu local ? Ecrivez-lui en adaptant ce modèle

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Alors que le Sénat va bientôt être appelé à débattre sur le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe, la mobilisation des Français sur ce sujet ne faiblit pas.

Nombreux sont les citoyens qui ont compris que l'élargissement du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe signifierait un basculement social majeur par la redéfinition radicale de la famille et de la filiation, abolissant la complémentarité des sexes. La société entière serait fragilisée par l’affaissement des piliers que sont la paternité et la maternité. En outre, cette réforme va de pair avec un inévitable élargissement prochain de la procréation médicalement assistée qui ne peut aboutir qu’à la légalisation de la gestation pour autrui, dans un très logique souci de refus des discriminations. Cette suite logique est d’ailleurs rappelée par le rapporteur du texte sur le mariage pour tous au Sénat, qui dit à ce propos qu’« à terme, il faudra faire cesser l’hypocrisie », Jean-Pierre Michel, dans un entretien à Public Sénat du 31 janvier 2013.

En supprimant la notion de parenté au profit de celle de parentalité, le législateur ferait le choix non pas d’ouvrir le mariage à tous mais de vider de son sens une institution qui est le reflet de l’attachement de la République à ce subtil équilibre de la nature et de la culture qu’est la famille, lieu du renouvellement des générations et de l’éducation des enfants. L’adoption elle-même est pensée dans notre pays pour pallier la dissociation accidentelle entre filiation et éducation chez un enfant et lui offrir un cadre qui soit le plus proche possible de la famille qui lui a manquée.

Je n’ignore pas que les couples homosexuels demandent une plus grande reconnaissance et une plus grande protection de la part du législateur et de la communauté nationale. Je n’ignore pas non plus que certaines situations existantes concernant les enfants éduqués par des personnes de même sexe nécessitent un encadrement législatif. Pour autant, je suis convaincu que de nombreuses solutions existent, qui ne fragilisent ni la famille, ni la filiation.

Proposé dans un contexte social fragilisé, ce projet fragiliserait encore davantage notre cohésion nationale et notre vivre-ensemble. Il me semble que, dans ce contexte, il serait sage de procéder de manière plus dépassionnée et prudente, comme cela a été le cas pour bien d’autres textes relatifs à des questions éthiques.

Selon le sondage IFOP pour le collectif des maires pour l’enfance du 7 février 2013, 61 % des maires demandent la suspension de l’examen du projet de loi. D’après ce même sondage, 52 % des maires sont opposés à ce projet de loi et 41% des maires tiendront compte de la position de leur sénateur lors des prochaines élections.

Votre mandat de sénateur repose éminemment sur la représentation des élus locaux des différents territoires de la République. En tant qu’électeur, je me permets de vous faire savoir que votre position sur ce projet de loi aura une influence directe sur mes choix futurs, notamment pour le renouvellement du Sénat l’année prochaine. J’attends de vous un choix indépendant et en conscience, le Sénat portant cette tradition de hauteur de vue sur les sujets les plus épineux.

Je me tiens à votre disposition pour un entretien avec vous afin de vous expliciter les motifs de mon engagement, et vous prie, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, de bien vouloir agréer l’expression de ma haute considération républicaine,

Le vote dépend de lui, sa réélection dépend de vos élus locaux

Soyons un maximum à suivre son vote
Inscrivez-vous pour recevoir un récapitulatif de son vote, ainsi qu'un rappel au moment des élections. Plus il y aura d'inscrits, plus il sera sous pression. Le rappel vous permettra d'appeler vos élus locaux à le soutenir ou à le sanctionner au moment de sa réélection.
Mobilisons les grands électeurs
Elus par les grands électeurs, les sénateurs sont particulièrement sensibles à leurs avis. Incitez donc vos élus locaux à leur faire part de leur opposition au "mariage pour tous".
Proposez-leur également de signer l'appel des Maires pour l'Enfance.
Fermer cette fenêtre

Ecrire à votre maire

Ecrivez à votre maire pour lui demander d'interpeller ses sénateurs.

Retrouvez l'email de votre maire
Entrez votre Code Postal
Choisissez votre ville
Votre maire
.
.
Ecrivez-lui en adaptant ce modèle

Madame le Maire, Monsieur le Maire,

Habitant de la commune et électeur, je voudrais vous faire part de mes profondes inquiétudes sur le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe.

Alors qu’il constitue une « vraie révolution sociétale », selon les propres termes de la Ministre de la justice, le projet de loi a été voté à l’Assemblée Nationale le 12 février dernier sans réel débat public. Comme plus d'un million de Français, dont 5000 élus, réunis à Paris le 13 janvier puis le 24 mars dernier, c'est l’avenir de nos enfants qui me préoccupe avant tout. Alors que l’altérité sexuelle est essentielle pour la construction des enfants, ce texte, s’il est adopté, conduira inévitablement à priver légalement certains enfants de leur droit d'avoir un père ou une mère et d'être élevé par eux.

Est-ce juste ? A-t-on le droit de faire primer le désir des adultes sur les droits de l’enfant ? Le principe de précaution n’impose-t-il pas la prudence en ce domaine ? Pourquoi le principe de parité est-il bon dans l’entreprise ou la vie politique et ne le serait-il pas dans la famille ? En tant qu’officier d’état civil, vous mariez, c'est vous qui savez la manière dont le code civil donne les fondements et les repères de la famille et de la filiation. J'en appelle aux connaissances et à l'expérience que vous apporte votre fonction.

Je compte sur vous pour interpeller les sénateurs que vous élisez, bientôt appelés à débattre à leur tour sur ce projet de loi.

Le mandat de sénateur repose éminemment sur la représentation des élus locaux des différents territoires de la République. En tant qu’électeur, vous pouvez leur faire savoir que leur position sur ce projet de loi aura une influence directe sur vos choix futurs, notamment pour le prochain renouvellement du Sénat l’année prochaine. Nous attendons des sénateurs un choix indépendant et en conscience, le Sénat portant cette tradition de hauteur de vue sur les sujets les plus épineux.

Sachez que mon vote pour les élections municipales de l’année prochaine sera fortement influencé par vos prises de positions sur ce projet de loi.

Par ailleurs, l’appel « protégeons l’enfance » lancé par le collectif des « maires pour l’enfance » (www.mairespourlenfance.fr) rassemble les maires opposés à ce projet de loi. Avez-vous pris connaissance de cet appel déjà signé par plus de 19 000 maires et adjoints de toutes les sensibilités politiques opposés à ce projet de loi ? Pourriez-vous m’indiquer si vous l'avez signé ? Avez-vous invité vos adjoints à le faire également ?

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, Madame le Maire, Monsieur le Maire, à l’expression de mon profond respect,

1/ Pour plus d'impact : Envoyez une lettre papier

2/ En plus du maire, vous pouvez écrire aux adjoints et conseillers municipaux : ils font eux-aussi partie des grands électeurs et leurs noms sont généralement disponibles sur le site de votre mairie.
Le "mariage pour tous" est entre les mains de vos sénateurs.
Leur réélection dépend de vos élus locaux.
Et suivez attentivement le vote de votre sénateur en recevant par email :
Trouver mon sénateur

Site personnel hébergé par Online SAS - BP 438 - 75366 Paris CEDEX 08

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification ou de suppression de vos données en contactant contact@senateurpourtous.com